Hommage à Lilyan Kesteloot


Bruxelles, 25 juin 2021

S'inscrire à l'événement


programme

Pour un cinquantenaire

À Lilyan Kesteloot

 

 

Excède exsude exulte Elan
il nous faut Présence construire ton évidence
en contreforts de pachira
en obélisque
en cratère pour menfenil
en rayon de soleil
en parfum de copahu
peu importee
en poupe de caravelle
en flottille d'almadies
en favelles
en citadelles
en rempart d'andésite
en emmêlement de pitons
il n'importe
le vent novice de Ia mémoire des méandres s'offense
à vif que par mon souffle
de mon souffle il suffise
pour à tous signifier
présent et à venir
qu'un homme était là
et qu'il a crié
en flambeau au cœur des nuits
en oriflamme au cœur du jour
en étendard
en simple main tendue
une blessure inoubliable.

Aimé Césaire,”Pour un cinquantenaire” © Éditions Présence Africaine





Prof. LILYAN KESTELOOT

 

 

Après avoir vécu dix-neuf ans au Congo belge, Lylian Kesteloot s’est inscrite à l'Université de Louvain et y a obtenu son diplôme de licence (Master) avec un mémoire sur Georges Bernanos. Profondément marquée par l’expérience africaine, elle soutient, en 1960, à l’Université libre de Bruxelles, une thèse intitulée Les écrivains noirs de langue française sur les auteurs africains et antillais, malgaches et guyanais de langue française. Publié en 1963 sous le titre Les écrivains noirs de langue française: naissance d'une littérature, cet ouvrage érudit marque le début d’une longue recherche où s’imbriquent quatre disciplines: à l’histoire littéraire et à l’analyse poétique s’ajoutent les essais socio-culturels et, sur le plan pédagogique, la préservation sur place des archives de sources orales. Autrement dit, Lilyan Kesteloot est une pionnière qui a su mêler la microlecture (Comprendre le «Cahier d’un retour au pays natal» d’Aimé Césaire, 1982, ou encore Comprendre les poèmes de L. S. Senghor, 1986) à l’anthologie (Anthologie négro-africaine: panorama critique des prosateurs, poètes et dramaturges, 1967) et à l’étude contextuelle (Négritude et situation coloniale, 1968). Enfin, partageant son temps entre Dakar et Paris, cette figure marquante de la vie littéraire du monde noir s’intéressa aussi à la traduction (Black Writers in French: A Literary History of Negritude, 1974) et à l’urgente «patrimonialisation» (ou faut-il dire avec elle la matrimonialisation?) des épopées, contes et mythes wolof, bambara, et autres.


Plus sur

programme




Vendredi, 25 Juin 2021



Mot de bienvenue

09:30

Philippe DE MAEYER, Secrétaire perpétuel ARSOM

Kathleen GYSSELS, Universiteit Antwerpen (Belgique) & ARSOM

Chairwoman: Kathleen GYSSELS, Universiteit Antwerpen (Belgique) & ARSOM

09:35

Boniface MONGO-MBOUSSA, Sarah Lawrence College (France)

Parcours d’une vie : le long fleuve tranquille de Lilyan Kesteloot

Regards de proches

09:45

Ari GOUNONGBÉ, Psychologue, Bruxelles (Belgique)

La négritude et ses “tralalas” chez Lilyan Kesteloot

09:55

Hans Jürgen LÜSEBRINK, Romance studies, Universität des Saarlandes (Allemagne)

Une Africaniste imbattable et infatigable

10:05

Discussion

Chairman: Philippe GOYENS, Secrétaire perpétuel honoraire ARSOM

Regards de confrères et consoeurs

10:15

Ken BUGUL (Sénégal)

Libérer la parole de femmes

10:35

Mineke SCHIPPER, Leiden University (Pays-Bas)

“Beat Your Wife Regularly”: Fears of the Other Sex in Oral Traditions

10:55

Discussion

11:10

Pause

Chairman: Pierre HALEN, Université de Lorraine (France) & ARSOM

Regards d’historiens de littérature

11:30

Inge BRINKMAN, Universiteit Gent (Belgique)

Gender and the body in oral narratives

11:50

Kathleen GYSSELS, Universiteit Antwerpen (Belgique) & ARSOM

Les lieux de mémoire congo-gantois et les anthologies afrodiasporiques : de Nancy Cunard à Lilyan Kesteloot

12:10

Discussion

12:25

Lunch « virtuel »

Chairman: Serigne SEYE, Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)

Regards d’historiens de littérature

13:30

Claude MAKOSSO, Université Marien Ngouabi (République du Congo)

Lilyan Kesteloot : Un triangle du savoir et une écriture métisse. La problématique du voyage intérieur et extérieur

13:50

Sylvie KANDÉ, State University of New York (Etats-Unis)

Les épopées africaines savantes : l’exemple de Chaka

14:10

Discussion

Chairman: André-Marie YINDA YINDA (Université Libre de Bruxelles & Centre de Recherche et d'Information sur la Politique et la Transparence, Belgique)

Le Sénégal, pays adoptif

14:30

Mamadou DRAME, Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)

Oraliser l’écriture : Les traces de l’oralité dans les textes de rap au Sénégal

14:50

Ethmane SALL, Université de Mulhouse (France)

Lilyan Kesteloot : Défense et illustration de la négritude

15:10

Serigne SEYE, Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)

Lilyan Kesteloot et les écrivains sénégalais: De Senghor à Pape Samba Kane

15:30

Discussion

16:05

Mamadou BA, Faculté des lettres, Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)

Chantiers interrompus: inédits, archives in/explorées

16:25

Cédric BYL, Réseau francophone numérique AISBL, Bibliothèque royale de Belgique (Belgique)

Digitalisation des archives de Lilyan Kesteloot à Dakar

16:40

Kora VERON LEBLÉ, Institut des textes et manuscrits modernes (ENS/CNRS), Paris/ ITEM (France)

Lilyan Kesteloot – hommage à une initiatrice

Discussion et Clôture

17:00

Boniface MONGO-MBOUSSA, Sarah Lawrence College (France)

Kathleen GYSSELS, Universiteit Antwerpen (Belgique) & ARSOM



Résumés

Contactez-nous


N'hésitez pas à envoyer un email si vous avez besoin d'aide